• en
  • fr
>Buy-my-Art-3

VISITEZ MON ART SHOP

Infos – Défiscalisation & Mécénat

Contact – turay@unitedguestartists.com


Mederic TURAY – Hommage à Basquiat

TURAY-working-2-min

 

 

Dossier de présentation
Dossier de présentation

Né en 1979 en Côte-d’Ivoire, Mederic Turay a seulement 4 ans quand ses parents ont déménagé aux États-Unis – Washington D.C. avec un parcours scolaire normal. En 1995, sa famille retourne vivre en Afrique et leur adolescent s’inscrit dans une école des beaux-arts.

Son rêve secret est de consacrer sa vie à l’art.

Mederic a reçu de nombreux prix lors de divers concours des beaux-arts et a été élu “Meilleur jeune artiste de l’Afrique de l’Ouest” en 1999.

Dans son style unique appelé “Trace“, Turay créé peintures, dessins et sculptures par l’utilisation de médias mélangés : collage de journaux et magazines, café appliqué sur la toile et peintures acryliques ou à l’huile.

 

Ses œuvres ont rapidement été reconnues par les critiques africains et européens qui ont décelé une grande valeur à ce jeune artiste. Le talent grandissant de cet artiste se confirment avec un brillant avenir et sa signature retient l’attention de sérieux collectionneurs d’art. Turay fait partie de diverses collections internationales comme Charles Saatchi – Londres, Ethan Cohen – New York, Pierre Bergé – Paris, Cécilia Sarkozy et Richard Attias Paris, Fondation Didier Drogba – Côte-d’Ivoire, Fondation Donwahi – Côte-d’Ivoire et beaucoup d’autres en Europe…

 

Les signes et symboles utilisés nous rappelle aisément le peintre Basquiat et Picasso pour son sens du cubisme. Son langage ne cherche pas la narration, il s’inscrit dans une voie de métaphores rhétoriques où les signes nourrissent des allusions pour une meilleure compréhension de l’Afrique et le reste du monde.

En mêlant l’abstraction à son style figuratif, Turay se concentre sur aussi sur les «mots», car nous nous rendons compte que rarement que nos pensées et émotions les plus intimes ne sont parfois pas réellement les nôtres.Car nous pensons en termes de langues et d’images que nous n’avons pas inventés, mais qui nous ont été donnés et imposés par nos sociétés.

Ses peintures parlent souvent de notre lien à l’architecture, de la complexité mathématique qui nous entoure, et ses personnages bruts caractérisent notre société.

Dans la recherche de nouvelles méthodes pour “lire la ville”, l’artiste pose sur la toile des moments personnels intenses, créés magistralement au moyen de règles et d’omissions volontaires, d’acceptation et de refus, le spectateur en est leurré et peut parfois être amené à tourner en rond…

La finalité de l’oeuvre est déconstruite dans la mesure où son sens est déplacé et l’interprétation possible devient protéiforme.

 

J’ai besoin d’une sobriété absolue, d’une certaine privation, pour aller vers une forme élémentaire, avec des paramètres limités à l’essentiel; par les éléments de construction de nos racines africaines : la terre, les plantes et les minéraux.

Ma recherche fondamentale s’oriente sur les signes dans ses formes simplifiées, ainsi que sur le choix des matériaux, recueillis au cours de voyages, au hasard des rencontres, sur les signes polysémiques offrant une lecture universelle, l’écriture graffiti s’inscrivant comme la fixation de la trace d’un passage, comme kes traces de l’humanité sur les murs des cavernes ou aujourd’hui sur les murs de nos villes. Je crois profondément que, ce qui est à l’intérieur se reflète à l’extérieur. Voilà pourquoi je suis indubitablement attiré par le visage des gens.

Mon travail est une tentative de saisir les particularités d’un individu qui rendent cette personne sans visage, anonyme dans une foule. Bien que chacun d’entre eux soient inspirés de la vie réelle, mon style d’exécution est abstrait. Peintures, assemblages, objets d’origines diverses, chaque pièce fait partie d’un ensemble, les éléments d’un jeu, qui peuvent venir ensemble, juxtaposées ou combinées dans différentes étapes. Les traces vous invite également à voyager mentalement vers d’autres lieux, d’autres histoires ou dans l’Histoire.

Je répète mes signes ou mots dans mes œuvres, parce que je fais partie du monde, de sa poitrine, de son cœur. Oui, j’arrive parfois à vaincre le temps quand je réussis à immortaliser les choses les plus simples aux plus complexes…

DOSSIER DE PRESENTATION

MEDIAS

Mederic TURAY - Artwork "H2O AFRICA" - Mixed media on canvas - 100x70 cm